• Astronomie: Les nuages, dieux du ciel

     

     

     

    Les nuages, dieux du ciel

     

    Qui n'a jamais regardé le ciel, subjugué par la beauté d'un nuage spectaculaire, par sa couleur ? Ce diaporama vous permettra d'identifier et différencier les nuages en fonction de leur forme et hauteur. La nomenclature moderne divise les nuages en deux grands types, convectifs et stratiformes :

    • Le soulèvement convectif, souvent vigoureux et au déclenchement abrupt, produit des nuages caractérisés par une extension verticale élevée, mais une extension horizontale limitée. Ces nuages sont désignés génériquement par le terme cumulus.
    • Le soulèvement dit synoptique est le résultat des processus de la dynamique en atmosphère stable, dans un écoulement stratifié. Ce soulèvement est graduel, produisant des systèmes nuageux d'une texture uniforme, pouvant couvrir des milliers de kilomètres carrés. Ces nuages sont désignés génériquement par le terme stratus. Il arrive parfois que ce soulèvement graduel déstabilise la couche atmosphérique, donnant lieu à des nuages convectifs imbriqués dans le nuage stratiforme.

    Un grand merci à Bernhard Mühr (Der Karlsruher Wolkenatlas) et à John Day (Cloudman's Gallery) pour leur participation à ce diaporama.

     

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Somptueux nuage rouge dans le ciel (cumulus)

    Sur cette photo, un coucher de soleil se reflète sur un cumulus. Le nuage devient alors rouge dans le ciel.

    © Fir 0002, Flickr, CC by-nc-sa 2.0

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Nuage lenticulaire au-dessus du lac Laguna Verde, en Bolivie

    Ce nuage (Altocumulus lenticularis ou nuage lenticulaire) a été photographié au-dessus du lac Laguna Verde (Bolivie). Cet altocumulus se trouve à une hauteur de 6.000 à 7.000 m.

    Les altocumulus sont en majorité presque invariablement constitués de gouttelettes d'eau. Ceci est mis en évidence par la transparence relativement faible de leurs éléments constitutifs et par le fait que ces derniers, lorsqu'ils sont séparés, présentent des contours nets. L'apparition de cristaux de glace peut intervenir dans toutes les sortes d'altocumulus.

    © Bernhard Mühr, Der Karlsruher Wolkenatlaswww.wolkenatlas.de, DR

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Nuage irisé très coloré

    Un nuage irisé, ou iridescent, est formé de cristaux de glace, comme les halos ou les parhélies.

    © Albert Kelles, DR

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Nuage lenticulaire sur le mont Cook, en Nouvelle-Zélande

    À 3.764 m, sur le mont Cook, en Nouvelle-Zélande, voici un très bel effet de stratocumulus (stratocumulus lenticularis et stratocumulus stratiformis perlucidus). Description : banc, nappe ou couche de nuages gris ou blanchâtres, ou à la fois gris et blanchâtres, ayant toujours des parties sombres, composés de dalles, galets, rouleaux, etc. d'aspect non fibreux, soudés ou non, la plupart des petits éléments disposés régulièrement ont une largeur apparente supérieure à 5 degrés (plus grand que la largeur du point tendu à bout de bras).

    © Bernhard Mühr, Der Karlsruher Wolkenatlas,

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

     

    Cirrus en Australie

    Photo de cirrus prise à Swifts Creek, dans la région de Victoria, en Australie.

    © FIR0002, Wikipédia, GNU

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Photo de cumulus dans le ciel

    Photo de cumulus dans le ciel.

    © John Day, Cloudman's Gallery

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Cirrus rouges

    Cirrus fibratus et cirrus uncinus en Allemagne. Les cirrus fibratus sont des nuages séparés, en forme de filaments blancs et délicats, de bancs ou de bandes étroites, blancs ou en majeure partie blancs. Ces nuages ont un aspect fibreux (chevelu) ou un éclat soyeux, ou les deux.

    © Bernhard Mühr, Der Karlsruher Wolkenatlas

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Cirrus jaune-orange au coucher du soleil

    Les cirrus sont des nuages détachés sous forme de délicats filaments blancs composés de bancs ou d'étroites bandes blanches ou en majeure partie blanche. Ces nuages ont un aspect fibreux (chevelu), un éclat soyeux ou les deux. Les cirrus sont formés de cristaux de glace qui se colorent au coucher du soleil, annonciateurs d'un changement de temps avant 36 heures s'ils sont suivis de cirrostratus. Altitude : étage supérieur (6.000 mètres).

    © John Day, Cloudman's Gallery

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

     

    Les cumulus n'empêchent pas le soleil de briller

    Les cumulus sont des nuages détachés, normalement denses et aux contours bien délimités, se développant verticalement sous forme de mamelons, de dômes et de tours, dont la partie supérieure bourgeonnante a souvent l'aspect d'un chou-fleur. Les cumulus n'empêchent pas le soleil de briller car ils sont dispersés et ne masquent donc jamais le soleil très longtemps. Les cumulus sont, par définition, des nuages de beau temps. Altitude, développement vertical : 500 mètres.

    © John Day, Cloudman's Gallery

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Un nuage au nom très long : Altocumulus stratiformis opacus undulatus virga

    Altocumulus stratiformis opacus undulatus virga en Allemagne. Les altocumulus sont, au moins en majeure partie, presque invariablement constitués de gouttelettes d'eau. Ceci est mis en évidence par la transparence relativement faible de leurs éléments constitutifs et par le fait que ces derniers, lorsqu'ils sont séparés, présentent des contours nets. Néanmoins, lorsque la température est très basse, des cristaux de glace peuvent se former si, dans cette éventualité, les gouttelettes s'évaporent, le nuage devient alors dans sa totalité un nuage glacé et ses éléments perdent alors la netteté de leurs contours. L'apparition de cristaux de glace peut intervenir dans toutes les espèces d'altocumulus.

    © Bernhard Mühr, Der Karlsruher Wolkenatlas

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Photo de cirrus et cirrocumulus

    Photo de cirrus et cirrocumulus.

    © John Day, Cloudman's Gallery

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Le cumulus congestus, un nuage porteur d'averses

    Cumulus congestus photographiés en Arizona. Les cumulus congestus marquent la dernière étape avant l'apparition de cumulonimbus. Le cumulus congestus s'étend sur une hauteur de plusieurs milliers de mètres. Son flanc présente toujours des protubérances d'un blanc éclatant, mais sa base devient sombre. Vu du dessous, le cumulus congestus est menaçant. Ce nuage est la plupart du temps porteur d'averses. Il peut alors pleuvoir à un endroit alors que l'impression de beau temps prédomine quelques centaines de mètres plus loin. Dans ce type de situation convective (également appelée situation instable), on observe un ciel partagé entre éclaircies et passages, cumulus médiocris et congestus se déchargeant d'averses. Il arrive alors parfois qu'il pleuve et fasse soleil en même temps.

    © Bernhard Mühr, Der Karlsruher Wolkenatlas

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Stratocumulus au Nouveau-Mexique

    Photo prise à Abique, au Nouveau-Mexique. Les stratocumulus sont constitués de gouttelettes d'eau, accompagnées parfois de gouttes de pluie ou de neige roulée et, plus rarement, de cristaux et de flocons de neige. S'il existe éventuellement des cristaux de glace, ils sont généralement trop clairsemés pour donner au nuage un aspect fibreux. Par temps extrêmement froid cependant, il arrive que les stratocumulus donnent naissance à d'abondantes virgæ de cristaux de glace, qui peuvent s'accompagner d'un halo.

    © John Day, Cloudman's Gallery

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Qu'est-ce qu'un cirrus?

    Cirrus fibratus undulatus et cirrus fibratus, en Allemagne. Le cirrus est un nuage appartenant à l'étage supérieur (aux latitudes tempérées, sa base se situe entre 6.000 et 12.500 m de hauteur avec une épaisseur de l'ordre de 300 m). Il est constitué de bancs, de bandes ou de filaments séparés, blancs le plus souvent, qui revêtent un aspect fibreux ou un éclat soyeux (les deux apparences pouvant se conjuguer). Il n'est pas associé aux précipitations. © Bernhard Mühr, Der Karlsruher Wolkenatlas

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Stratocumulus au parc national des Arches (États-Unis)

    Stratocumulus stratiformis perlucidus castellanus cumulogenitus. Photo prise dans l'Utah, au parc national des Arches (États-Unis).

    © Bernhard Mühr, Der Karlsruher Wolkenatlas

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Un cirrus en forme de squelette de poisson (cirrus fibratus vertebratus)

    Différents nuages sont visibles sur cette photo prise à Karlsruhe (Bade-Wurtemberg, Allemagne) : des cirrus fibratus vertebratus, des cumulus humilis et des cumulus mediocris. Les cirrus, sont des nuages séparés, en forme de filaments blancs et délicats, de bancs ou de bandes étroites, blancs ou en majeure partie blancs. Ces nuages ont un aspect fibreux (chevelu) ou un éclat soyeux, ou les deux à la fois. Sur cette photo, on peut voir un cirrus dans la partie supérieure de la photo. L'aspect du cirrus est fibreux (fibratus) et montre en haut à droite, une forme à l'aspect d'un squelette de poisson (vertebratus). Il s'agit exclusivement de cristaux de glace qui sont portés par le vent.

    © Bernhard Mühr, Der Karlsruher Wolkenatlas

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Stratocumulus en Nouvelle-Zélande

    Stratocumulus photographiés en Nouvelle-Zélande. 

    © John Day, Cloudman's Gallery

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Cirrus au-dessus du lac Léman

    Cirrus au-dessus du lac Léman. L'image du soleil à droite de celui-ci, à peu près au milieu de la photo, est due à la réfraction de la lumière à l'intérieur des cristaux de glace. Une deuxième image, symétrique de celle-ci, n'est pas visible car hors du champ de l'appareil.

    © Yves Fouquart

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    La formation du nuage lenticulaire

    L'altocumulus lenticularis, ou nuage lenticulaire, est un nuage stationnaire, en forme de profil d'aile d'avion, qui se forme sous le vent des montagnes, signant la présence d'un ressaut ou onde. En réalité, il se forme en permanence du côté du vent et se dissout de l'autre côté, réalisant un nuage stationnaire contrastant avec un vent fort. Il se trouve souvent en empilements de plusieurs exemplaires formant une pile d'assiettes. Il est apprécié des vélivoles (ceux qui pratiquent le vol à voile) car il montre la présence d'une ascendance stable et puissante. Il est parfois cité par les sceptiques comme un stimulus possible à l'origine de visions d'ovnis. Cependant, il semblerait qu'à l'heure actuelle aucun cas de la casuistique ufologique de ce type n'ait été identifié avec certitude.

    Texte d'après Wikipédia © DR

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Altocumulus en Irlande

    Photo d'altocumulus prise en Irlande.

    © Nicola Mondinelli, DR

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Photo d'un cirrocumulus

    Le cirrocumulus est un nuage élevé très rarement observé, en forme de fleur de coton. Il doit apparaître très petit à l'œil (largeur apparente inférieure à 1 degré, c'est-à-dire environ la largeur du petit doigt le bras tendu).

    Il est formé de cristaux de glace et parfois d'eau surfondue, c'est-à-dire liquide mais à température négative. Il traduit une instabilité dans les hautes couches de la troposphère, pouvant indiquer l'arrivée de front. Il annonce souvent le froid. Aucune précipitation ne lui est associée.

    © Wikipédia

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Le cumulus, un nuage de beau temps

    En météorologie, un cumulus (abréviation Cu) est un nuage. Il appartient à l'étage inférieur (base < 2 km d'altitude) mais peut s'élever jusqu'à l'étage moyen et atteindre ainsi plusieurs kilomètres d'épaisseur. Si les conditions sont instables, il peut, par la suite, se transformer en cumulus congestus qui a la forme d'une tour, puis en cumulonimbus, la transition se faisant lorsque son sommet devient fibreux et aplati.

    Le cumulus est le nuage qui a la forme la plus caractéristique et reconnaissable. Son aspect bourgeonnant le fait, en effet, ressembler à un chou-fleur. On évoque parfois le terme poétique de « moutons nuageux ». Ce nuage est le siège d'un mouvement de convection, similaire à celui qui a lieu dans une casserole d'eau bouillante, constitué d'une colonne d'air ascendant (au cœur du nuage) et de mouvements d'air descendant (à sa périphérie). En s'élevant, l'air subit une détente adiabatique, ce qui refroidit la vapeur d'eau et provoque sa condensation. Au fur et à mesure que le nuage se charge en eau, le cumulus s'étire en hauteur et forme une tour appelée convectus.

    Des cumulus peuvent se former dans de nombreux types de situation, mais le cas le plus favorable à leur observation est la situation de traîne après le passage d'une perturbation. Alors que le front froid s'éloigne, le Soleil redevient visible et réchauffe le sol. Par conséquent, les basses couches de l'atmosphère se réchauffent par conduction thermique, rendant l'atmosphère instable. Des cumulus isolés bourgeonnent alors ici et là. Dans ces conditions, on dit qu'on a affaire à un « ciel de traîne ».

    © Michael Jastremski, Wikipédia

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Stratocumulus dans le New Jersey

    Stratocumulus. Photo prise dans le New Jersey (États-Unis).

    © Nicholas T, Flickr, CC by-nc-sa 2.0

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Nuages en forme de chou-fleur (cumulonimbus calvus et cumulus congestus)

    Cette photo a été prise près du lac Okeechobee, en Floride (États-Unis). Placés haut dans l'atmosphère, ces nuages en forme de chou-fleur sont des cumulonimbus (cumulonimbus calvus et cumulus congestus). Les cumulonimbus sont constitués de gouttelettes d'eau et, notamment dans leur région supérieure, par des cristaux de glace. Ils contiennent également de grosses gouttes de pluie et, souvent, des flocons de neige, de la neige roulée, du grésil ou des grêlons. Les gouttelettes d'eau et les gouttes de pluie peuvent être fortement surfondues. Les cumulonimbus peuvent se présenter soit isolément, soit disposés en une file continue, semblable à une vaste muraille. D'autre part, il peut arriver que la région supérieure des cumulonimbus soit mêlée à la masse d'un altostratus ou d'un nimbostratus. Des cumulonimbus peuvent également se développer au sein même de la masse nuageuse d'un altostratus ou d'un nimbostratus.

    © Bernhard Mühr, Der Karlsruher Wolkenatlas

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

    Photo de paysage avec cumulus

    Photo de paysage avec cumulus.

    © John Day, Cloudman's Gallery

     

    N'oubliez pas que si vous le désirez vous

    pouvez vous abonner à ma newsletter,

    c'est gratuit!!!

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

     

    Astronomie:  Les nuages, dieux du ciel

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :