• Géologie: Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

     

     

     

    Top 23 des grottes, dans les entrailles

    de la Terre

     

     

    Les grottes sont généralement des cavités souterraines naturelles que l'on trouve le plus souvent dans les zones karstiques sur terre ou sous l'eau. Bien qu'elles puissent également avoir été creusées par la main de l'Homme pour servir d'abri contre les intempéries ou pour extraire des minéraux précieux, elles sont généralement naturelles. La formation des grottes est principalement due à l'action de l'eau qui se fraie un chemin au travers des microfissures présentes dans les roches carbonatées du type calcairedolomie ou craie. Elle les dissout et, avec le temps, creuse des dolines, des galeries, des puits, des cavités. Selon la géologie des lieux, les grottes et gouffres peuvent se présenter sous formes labyrinthiques, horizontales mais aussi en étages, en gouffres verticaux, en conduits, en siphons inondés ou encore en bassins. Les grottes sont dites actives lorsque l'eau continue à s'infiltrer en poursuivant son travail de sape.

    Les grottes sont des lieux pleins de trésors en constante évolution. L'eau peut y provoquer la formation de nouvelles galeries, faire s'effondrer plafonds et parois pour façonner une doline et créer, par réactions acido-basiques, des stalagmites ou des stalactites. Si la grande majorité des grottes ne présentent pas esthétiquement d'intérêt particulier, exception faite pour les géologues et les spéléologues, certaines révèlent des concrétions naturelles de toute beauté. Les plus sèches abritent les plus anciens joyaux de la créativité artistique humaine. Et, dans leur grande majorité, elles abritent des espèces animales spécifiques, adaptées à ce milieu constamment humide et froid. Voyage au cœur de la Terre à la découverte des plus belles grottes comme la grotte de Howe, à New York, la grotte de Phraya Nakhon, en Thaïlande, la grotte des Demoiselles, dans l'Hérault, la grotte de Niaux, en Ariège, ou encore la grotte de Clamouse, dans le Massif central.

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    La grotte de Phraya Nakhon, en Thaïlande

    Cette vue de la grotte de Phraya Nakhon située dans le parc national marin de Khao Sam Roi Yot, en Thaïlande, permet de découvrir un élégant pavillon dédié au roi Rama V, qui a été édifié sur un petit tertre d'argile rougeâtre.

    La vaste caverne de roche calcaire a été creusée par le ruissellement des eaux pluviales et sa partie supérieure est percée de plusieurs ouvertures au travers desquelles s'infiltre la lumière du jour. Une arche, sorte de pont fantasmagorique, surplombe la grotte dans laquelle croît une végétation luxuriante.

    © Niels Mickers, CC by 3.0 NL

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    La grotte des Demoiselles, dans l'Hérault

    La grotte des Demoiselles se situe dans le département de l'Hérault, au cœur du Languedoc-Roussillon. Elle constitue une véritable bibliothèque des temps géologiques et présente des concrétions aussi magnifiques qu'étranges.

    L'on y trouve bien sûr les sempiternelles stalactites et stalagmites, des draperies de calcite translucide ou blanche, des colonnes et des formes stupéfiantes, telle la plus célèbre d'entre elles que l'on peut admirer au centre de la grande salle des Abîmes, et qui a été surnommée « la Vierge à l'Enfant ». Véritable cathédrale souterraine, la grotte des Demoiselles, préalablement appelée « grotte des fées », propose des agrégats aux aspects étonnants : le buffet d'orgue qui est un ruissellement de stalactites, le manteau royal, la vasque, les santons de Provence, les gargouilles, les bancs de méduses... L'acoustique y est exceptionnelle et les plus chanceux peuvent assister chaque année à une messe de Noël ponctuée de chorales.

    © Giulio Nepi, CC by 2.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    Tunnel de lave, en Islande

    Les tubes ou tunnels de lave se forment lors de coulées volcaniques qui durcissent en surface mais dont le cœur reste fluide, permettant à la lave de continuer à s'écouler. Lorsque la coulée cesse d'être alimentée par la lave en fusion, le conduit se vide en laissant une cavité en forme de galerie.

    Cette formation qui peut atteindre plusieurs kilomètres de longueur, se retrouve surtout sur les sites de « volcans rouges » associés à un volcanisme dit effusif, généralement de type basaltique, comme ici en Islande. Leurs diamètres varient de quelques décimètres à plusieurs mètres, et certaines parmi les plus vastes sont partiellement visitables. Dans la même veine, on peut trouver également des tubes ou tunnels de glace qui sont creusés par l'eau de fonte sous glaciaire.

    © Jesús Rodríguez Fernández, CC by-nc 2.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    La grotte de Lacave et sa salle des Merveilles, dans le Lot

    La grotte de Lacave se trouve dans le département du Lot, à proximité de la vallée de la Dordogne. La partie visitable débute après un petit trajet en train dans une vaste salle appelée salle du chaos et se poursuit dans celle de la tarasque ou la roche adopte la forme de cet animal mythique. Les merveilles se succèdent avec le Couloir des Neiges, la salle des Trois Parques, la salle des Orgues qui renferme une concrétion nommée Notre Dame de la Cave. Succèdent alors la salle du Grand Dôme et les premiers lacs au-dessus desquels les concrétions adoptent des formes étranges. Le joyau de la grotte de Lacave, est la salle des Merveilles où les effets de la lumière semblent donner vie aux cristaux formant les concrétions. L'acoustique étant proche de celle d'une cathédrale, des concerts y sont fréquemment donnés mais les places sont limitées.

    © Thomas van de Vosse, CC by-nc 2.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    La grotte de Clamouse et son splendide Couloir Blanc

    La grotte de Clamouse, située dans le département de l'Hérault, possède l'un des réseaux souterrains les plus étendus du sud du Massif central. C'est l'action de l'eau qui, en s'infiltrant dans les fractures de la roche principalement constitué de karst dolomitique, a formé différents niveaux de galeries : le niveau inférieur, toujours inondé, le niveau médian labyrinthique, parfois inondé en période de crue dont les parois présentent des dentelles de pierre et le niveau supérieur, seul visitable, qui est constitué de vastes salles décorées de cristallisations blanchâtres de calcite et d'aragonite. La plus belle partie de la grotte nommée le « Couloir Blanc », est ornée de superbes cristaux d'aragonite. Mais le réseau souterrain permet également de découvrir des fistuleuses, des gours, des draperies, les cristaux d'aragonite formant de véritables fleurs de pierre, et des concrétions étonnantes telles les excentriques qui se forment à partir d'un dépôt de calcaire qui se fait uniquement par évaporation.

    © Martin Souchay, GFDL

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    Les grottes de Han et la salle des Draperies, en Belgique

    Le réseau des grottes de Han est situé dans la province de Namur, près de Han-sur-Lesse, en Belgique. Cette enfilade de galeries et de salles est l'une des plus belles du continent européen. Les voûtes se caractérisent par la beauté de ses concrétions en draperies qui se reflètent dans le miroir de la Lesse. Les diverses cavités aux noms évocateurs : salle des Scarabées, le minaret, les Mystérieuses, le Styx, le Trophée et bien d'autres encore vous réservent des surprises. La galerie des Viervertois offre un éventail de concrétions toutes plus belles les unes que les autres : stalactitesstalagmites, colonnes, gours, cierges, coulées, draperies...  

    © GrottesdeHan, CC by-sa 3.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    Un crustacé Niphargus course, dans les grottes de Frasassi, en Italie

    Niphargus course est un petit crustacé troglobie endémique des grottes de Frasassi dans la province d'Ancône en Italie. L'espèce n'est représentée nulle part ailleurs. De la famille des Gammares, il n'a été découvert qu'en 1985 par G. Karaman.

    Il existe plus de 200 espèces différentes de Niphargus qui se cantonnent chacune dans un environnement spécifique du fait de leur faible capacité de dispersion. Chaque espèce a donc évolué dans des groupes séparés. L'épiderme du Niphargus est laiteux car il ne voit jamais la lumière du jour. Le crustacé est anophtalmique.

    Carnivore lorsqu'il trouve des proies, il peut néanmoins se contenter de débris organiques, voire d'argile lorsqu'il n'a pas le choix. Il peut survivre 200 jours sans se nourrir et 6 mois hors de l'eau dans un milieu humide. On le trouve dans différents niveaux de dureté d'eau, y compris les eaux soufrées.

    © Flot et al. BMC Evolutionary Biology, CC by 2.5

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    Les Jameos del Agua, les grottes de l'île de Lanzarote, aux Canaries

    C'est sur l'île de Lanzarote dans les Canaries que l'on peut découvrir le réseau de cavités souterraines de Jameos del Agua. Leur formation est d'origine volcanique. C'est l'activité éruptive du volcan de la Corona qui a formé ce gigantesque tunnel de lave qui court sur plus de 6 km de long depuis le cône jusqu'à l'océan.

    Ce dernier est parfois surnommé, tunnel de l'Atlantide. La première partie visitable du boyau révèle une végétation luxuriante, et se poursuit par la découverte du lac souterrain constitué d'eau salée mais cristalline qui s'illumine de couleurs éclatantes lorsque le soleil pénètre dans une fissure de la voute. Une passerelle aménagée qui surplombe le lac, permet d'observer de petites écrevisses aveugles et laiteuses, endémiques du lieu : Munidopsis polimorpha.

    © Hjs fotografie, CC by-sa 3.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    La grotte de Saint-Marcel et sa cascade de gours, en Ardèche

    Située aux portes sud des gorges de l'Ardèche, la grotte de Saint Marcel offre le superbe spectacle de salles immenses et sa surprenante cascade de gours (vasques étagées de calcite) unique en Europe. La grotte présente un réseau qui se développe sur près de 57 km, dont 18 km sont constitués de galeries inondées. Les grottes sont reliées entre elles par des séries de puits et de siphons. La partie visitable s'étend sur à peine 600 m, mais permet de découvrir d'étranges concrétions calcaires, de somptueuses cathédrales et des salles monumentales aux noms suggestifs tels que : « la Fontaine de la Vierge », « la Galerie des peintres », « la Table des rois ».

    © Ros_K Photographie, CC by 2.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    Les grottes de Carlsbad, au Nouveau Mexique

    Les grottes de Carlsbad se trouvent dans le parc naturel du même nom, sous les montagnes Guadalupe, au sud-est du Nouveau-Mexique, aux États-Unis. Le parc comprend 119 grottes distinctes connues. Elles représentent parmi les cavernes les plus profondes du pays dont l'une atteint 486,80 m, et accueillent l'une des plus vastes chambres souterraines. Elle mesure 1.220 m de long, 191 m de large et 78 m dans sa plus grande hauteur. Les grottes ont été formées lors de la dissolution du calcaire par les remontées d'acide sulfurique émanant des champs pétrolifères centre du continent. Les salles offrent le spectacle habituel de stalactitesstalagmites, colonnes, draperiesfistuleusesexcentriques, et même du « pop corn » qui sont des petites boursoufflures calcaires agglomérées ressemblant au maïs soufflé que l'on achète dans les salles de cinéma. Les couleurs des concrétions fluctuent selon la concentration des éléments chimiques contenus dans les minéraux. Les grottes de Carlsbad sont réputées non seulement pour leur magnificence, mais également pour les concentrations de chauves-souris à queue libre mexicaines qui y logent. On peut y découvrir également quelques gravures et peintures pariétales.

    © MartinStr, DP

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    La grotte de Smoo, à Durness, en Écosse

    La grotte de Smoo est une gigantesque caverne côtière constituée de plusieurs chambres. Situé à Durness dans l'extrême nord de l'Écosse, au pied d'une falaise de calcaire, l'accès de la caverne a été creusé par les attaques de la mer, alors que la partie arrière et souterraine s'est formée comme les autres salles karstiques, par dissolution du calcaire et des dolomies.

    Les dernières salles ne sont accessibles qu'aux spéléologues expérimentés. Cette bande de calcaire est enserrée dans un socle de quartzite, de gneiss et de gruau non solubles. La grotte peut être visitée à pied ou par bateau. L'entrée est située à 600 m de son ouverture initiale qui s'est effondrée dans le passé. La grotte actuelle est profonde de 83 m depuis son accès jusqu'au puisard ou siphon située dans le fond de la troisième chambre.

    © Florian Fuchs, CC by 3.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    La grotte de Howe et son Lac de Vénus, aux États-Unis

    Située dans l'État de New York, la grotte de Howe s'est formée par érosion des sédiments calcaires déposés par l'océan qui recouvrait la région il y a 5 à 6 millions d'années. C'est à 45 mètres sous terre que l'on découvre les concrétions qui habillent la voûte, et le Lac de Vénus auprès duquel les amoureux se promettent des vœux éternels.

    On y célèbre également des mariages au sommet d'une formation calcaire qui a adopté la forme d'un cœur. Une autre partie moins aménagée de la grotte est utilisée pour des « parcours aventure ». Equipés pour patauger ou ramper dans la boue et l'eau, les plus intrépides pourront s'initier sans équipement à la spéléologie, sous la surveillance d'un guide. 

    © Sébastien Barré, CC by-nc 2.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    Les grottes de Luray et leur Stalacpipe Organ, aux États-Unis

    Les grottes de Luray se trouvent dans l'État de Virginie, aux États-Unis. Elles offrent deux heures de visite à 48 m sous terre. Les parois et les voûtes sont ornées de concrétions diverses et l'œil est sans cesse attiré par les innombrables stalactites et coulées de calcite qui parsèment le site. Certaines salles hautes des cathédrales présentent des foulards, des châles et des lambrequins de calcite translucide retombant en plis gracieux, d'imposantes colonnes de calcaire et des lacs cristallins dont celui du Rêve, dans lesquels se reflètent tous ces joyaux minéraux. Le Voile de Titania qui se déploie sur une paroi, est un magnifique exemple de coulée de calcite immaculée. Dans une autre salle géante, l'on peut admirer une énorme colonne de près de 15 mètres de hauteur. Le point d'orgue (c'est le cas de la dire) de la visite est d'écouter les sons cristallins émis par un instrument de musique unique en son genre : le « Stalacpipe Organ ». Il a fallu une trentaine d'années pour mettre au point cet instrument étonnant dont les bobines actionnent de minuscules marteaux qui font résonner les stalactites de diverses tailles, en produisant des sons de xylophone, de diapason ou de cloche.

    © John W. Iwanski, CC by-nc 2.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    L'aven d’Orgnac, en Ardèche

    Un aven est une formation géologique karstique dont la formation résulte fréquemment de l'effondrement de la voûte d'une cavité. L'aven d'Orgnac, situé en Ardèche, offre une succession de grottes d'une taille démesurée, décorées de concrétions d'une diversité et d'une profusion remarquables. Certaines portent des noms évocateurs tels que « la Tour de Pise », « la Forêt de piles d'assiettes », « les Palmiers géants » ou l'emblématique « Pomme de pin », de 11 m de haut. La visite commence à 50 m de profondeur par la première salle, dite du « Chaos », qui se trouve à 100 m sous terre, et se termine par la « Salle rouge », située à 121 m de profondeur. Cette dernière correspond à la galerie originelle creusée par la rivière souterraine qui s'écoulait à cet endroit il y a quelque 6 millions d'années.

    © Benh Lieu Song, CC by-sa 3.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    L'aven Armand et sa forêt de stalagmites, en Lozère

    C'est à 100 m de profondeur, sur le causse Méjean, en Lozère, que se découvre l'aven Armand. L'abîme s'est formé par dissolution de la roche calcaire par des eaux acides qui se sont enrichies de gaz carbonique issu de l'activité bactériologique sur la matière organique.

    Les eaux de ruissellement, particulièrement riches en carbonate, ne restent pas suffisamment longtemps à l'aplomb de la voûte pour former des stalactites importantes. Celles-ci éclatent au sol en tombant de 40 m de hauteur en libérant leur charge minérale qui cristalliseront d'autant plus rapidement autour du point d'impact.

    La salle principale abrite une spectaculaire forêt de 400 stalagmites, dont une de 30 m de haut qui en fait la plus grande connue à ce jour. Certaines ont adopté la forme de piles d'assiettes empilées, d'autres de draperies. L'une des concrétions de calcite blanche fait penser à un brocoli.  

    © Pedropicco, CC by-nc 2.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    La grotte de Niaux et ses peintures pariétales, en Ariège

    Les parois de nombreuses grottes inactives, qui ne sont plus soumises à des infiltrations aquifères, ont servi de support aux premiers artistes humains. Long de 13 km, l'ensemble souterrain de la grotte de Niaux, dans l'Ariège, abrite une succession de peintures pariétales de toute beauté tracées au charbon de bois, représentant la faune du paléolithique supérieur qui vivait dans le massif des Pyrénées. Le bestiaire comprend principalement des bisons, des chevaux, des bouquetins, des cerfs, des aurochs, des poissons, une belette et des empreintes de mains. La grotte ornée de Niaux, qui a elle seule mesure 2 km de long, est une des plus représentatives de la peinture rupestre de l'époque magdalénienne.

    © HTO, DP

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    Les grottes de Bétharram, entre Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées

    Situées à la frontière des départements des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées, les grottes de Bétharram forment un parcours de 2,8 km qui permet de visiter les trois étages de galeries creusées par la rivière. Le niveau inférieur correspond au lit de la rivière que l'on suit partiellement en barque. Les salles offrent les spéléothèmes habituels que sont les stalactites et les stalagmites, les colonnes et draperies auxquels il a été donné des noms suggestifs en fonction des formes étranges adoptées, tels que : la « Salle des lustres », « Jeanne d'Arc », « l'Éléphant », « la Cloche », « le Cloître chaos »...

    © Père Igor, CC by-sa 3.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    Les grottes de Skocjan creusées par la rivière Reka, en Slovénie

    Les grottes de Skocjan, en Slovénie, font partie de la plus grande zone humide souterraine que l'on connaisse. Le système de grottes visitables s'étend sur 6,2 km sur une profondeur maximale de 223 m.

    C'est la rivière Reka qui a dessiné les galeries qui permettent aujourd'hui de découvrir des stalagmites et des stalactites de différents coloris dans une succession de 11 grottes. L'on peut admirer des draperies ou rideaux, des coupelles, des dolines effondrées, des ponors (ou pertes) et des arches naturelles. Les cavités abritent également une faune cavernicole unique dont le Protée anguillard.

    © TravelingOtter, CC by 2.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    Le coléoptère Leptodirus, un animal cavernicole

    La faune souterraine est particulière : certaines espèces se servent des grottes pour s'y abriter et se nourrissent à l'extérieur, c'est le cas des chauves-souris ou des salanganes. D'autres sont inféodées au monde cavernicole : on les qualifie de troglobies. Ces espèces ne peuvent survivre à l'extérieur des grottes et leur biologie s'est adaptée à un environnement austère, humide et froid. Leur épiderme s'est dépigmenté, leur vision s'est réduite ou a disparu, et elles peuvent se passer de nourriture pendant un long moment. Parmi ces espèces, l'on trouve quelques rares insectes, dont ce petit coléoptère du genre Leptodirus à la biologie encore mal connue.

    © Yerpo GFDL, CC by-sa 3.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    Heteropoda maxima, l’une des plus grandes araignées du monde

    Cette énorme araignée des Sparassidae que l'on ne trouve qu'au Laos, est cavernicole. Son petit nom d'Heteropoda maxima laisse imaginer son envergure qui, pattes écartées, peut atteindre entre 25 et 30 cm. Son corps à lui seul mesure 4,5 cm. C'est probablement la plus grande araignée chasseuse que l'on puisse trouver. L'arachnide ne tisse pas de toile et se sert de sa vitesse pour capturer ses proies qu'elle poignarde avec ses chélicères. Elle n'injecte son venin que si la morsure n'a pas été suffisante pour immobiliser sa victime, majoritairement des criquets souterrains. Bien que ses yeux soient visibles, l'araignée est pratiquement aveugle, mais elle est très sensible aux vibrations

    © Petra & Wilfried, CC by 2.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    Le gouffre de Padirac et sa stalactite géante, la Grande Pendeloque

    Le gouffre de Padirac est l'entrée monumentale d'une cavité profonde de 103 m située dans le Lot sur le causse de Gramat. Une rivière souterraine parcourt une grande partie du réseau qui se développe sur plus de 40 km. Après une descente vertigineuse, la première partie de la visite, qui s'effectue en barque, fait découvrir la « Grande Pendeloque », stalactite géante de 60 m de long suspendue au-dessus du « Lac de la Pluie », et se poursuit jusqu'au Grand Dôme dont la voûte s'élève jusqu'à 94 m de haut. On peut y admirer d'innombrables concrétions en calcaire et des cascades de calcite

    © Jorsym, CC by-nc 2.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    Les grottes de Neptune, près d’Alghero, en Sardaigne

    Les grottes de Neptune qui doivent leur nom au dieu de la mer, se trouvent non loin de la localité d'Alghero, sur la presqu'île du Cap Cacchia, en Sardaigne. Ce sont des formations karstiques auxquelles on ne peut avoir accès que dans des conditions particulières, soit par un escalier à flan de falaise (pour les plus sportifs) soit par bateau, mais uniquement par temps calme.

    Les cavernes possèdent une ouverture sur la mer et servaient d'abris aux phoques moines. Les salles et couloirs se succèdent sur près de 4 km, mais seuls quelques centaines de mètres sont visitables, dont le célèbre lac salé aux reflets marmoréens, dont le niveau est celui de la mer. Les autres boyaux et recoins ne sont accessibles qu'aux spéléologues chevronnés. Certaines stalactites qui pendent de la voûte rejoignent parfois les stalagmites pour former des colonnes imposantes de toute beauté.

    © Tobias Helfrich, CC by-sa 2.0

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

    La grotte de Dargilan, à Meyrueis, la grotte rose de Lozère

    La grotte de Dargilan, située sur la commune de Meyrueis, en Lozère, est également appelée la « Grotte rose ». Outre les concrétions classiques telles que stalagmites et stalactites, on peut également découvrir deux immenses colonnes de draperies, qui se détachent une paroi de 200 m de long et sur 18 m de haut.

    Des fistuleuses ou macaronis qui sont des concrétions tubulaires précédant la naissance des stalactites, pendent de la voûte. La grotte est surtout connue pour ses couleurs qui, selon la concentration d'oxyde de fer, teinte les coulées de rose ou de brun soutenu, tandis que plus loin, c'est l'oxyde de manganèse qui fait ressortir ces nuances grises. On peut encore y voir divers ocres et du calcite blanc. 

    © AB, Tous droits réservés

     

    N'oubliez pas que si vous le désirez vous

    pouvez vous inscrire à ma newsletter,

    c'est gratuit!!!

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

     

    Géologie:  Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :