• Nature en Images - 6: Gorges d'Ehujarre et de Kakuetta

      

     

    Gorges d'Ehujarre et de Kakuetta

     

     

    Par Tuul Morandi
     
     

    Ici, des canyons karstiques, falaises abruptes et abîmes souterrains entaillent les montagnes, des pics majestueux flirtent avec les nuages et de profondes hêtraies tapissent les vallées escarpées… L’âpre pays de la Haute-Soule offre ses paysages spectaculaires aux pas des randonneurs.

     

    Gorges d'Ehujarre, un canyon sauvage

     

     
    Les Gorges d'Ehujarre

    Lieu de départ : le village de Sainte-Engrâce. Ce haut lieu de pèlerinage, ancienne étape des chemins de Compostelle, se love dans un cirque de hautes cimes.  Le sentier traverse une forêt à la végétation dense qui, étrangement, peut faire songer à une végétation tropicale. Des hêtres majestueux jalonnent le chemin. Avec la forêt d’Iraty, il s'agit de la plus grande hêtraie d’Europe dans la Haute-Soule. Des brises chargées d’humidité viennent de l’Atlantique et créent ici une atmosphère tropicale, très appréciée par la végétation. Après trois heures de marche dans cette forêt, à escalader des cailloux couverts de mousse, le paysage s’ouvre sur un vallon herbeux au pied d’impressionnantes falaises blanches aux parois raides. Un peu de dénivelé encore pour nos jambes fatiguées et le sentier débouche sur un vaste espace de pâturage, le plateau d’Erainze, perché à 1 200 m d’altitude. Nous sommes en surplomb de la gorge d’Ehujarre : un canyon sauvage et grandiose entaillé dans le calcaire.

     

     

    Les gorges d'Ehujarre

    Les impressionnants vautours fauve planent au-dessus d’un troupeau de brebis qui broutent paisiblement. Un cayolar (cabane de berger) est la seule trace d’habitation humaine. À partir d’ici commencent les estives des bergers. Le pastoralisme, un pan d’économie importante de la Haute- Soule, est encore très préservé dans ces montagnes sauvages. Quelques kilomètres nous séparent encore du col de la Pierre Saint-Martin (1 766 m), qui marque le moment de la descente vers Sainte-Engrâce par bois d’Utzia. Nous achèverons cette oxygénante randonnée en boucle en six bonnes heures.

     

    Gorges de Kakuetta, un air d'Amazonie

     

    Partez du parking Pont-d’Enfer et du bar La Cascade à Sainte-Engrâce pour rejoindre le site des gorges de Kakuetta, exploré pour la première fois en 1906. Ce biotope tout à fait tropical se découvre au fil d’un chemin aménagé (d’une longueur de 2 km, comptez environ 2 heures aller-retour) le long de la rivière, le plus souvent en balcons suspendus. Passerelles, tunnel et escaliers surplombent les entrailles vertigineuses de la gorge (jusqu’à 350 m de profondeur). Au fil de votre progression se dévoile une cascade de 20 m de haut, le « Grand étroit » (là où la gorge est si resserrée que les deux versants de la faille semblent se toucher), un lac aux eaux turquoise et une grotte. Un conseil au coeur de l’été, le site est très fréquentée, partez donc tôt le matin).

     

    La passerelle d'Holzarte

     

    Vous avez aimé Kakuetta ? Découvrez la passerelle d’Holzarte (au départ de Larrau, l’accès se fait à partir de l’Auberge de Logibar, 2 km après le village), un pont de singe suspendu à 180 m de haut au-dessus du canyon des gorges d’Olhadubi.

     

    N'oubliez pas que si vous le désirez vous

    pouvez vous inscrire à ma newsletter,

    c'est gratuit!!!

      

    Nature en Images - 6:  Gorges d'Ehujarre et de Kakuetta

    Nature en Images - 6:  Gorges d'Ehujarre et de Kakuetta

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :