•  

     

    8 cabanes à sucre gastronomiques

    à découvrir

    Le temps des sucres est de retour! Et cette année, en plus de renouer avec le plaisir de vous rendre sur place, découvrez des cabanes à sucre gastronomiques qui revisitent les plats traditionnels. Un vrai délice! (Mais n’oubliez pas de réserver!)

     

     

    1 / 8

    La Tablée des Pionniers fait partie des cabanes à sucre gastronomiques à tester.LA TABLÉE DES PIONNIERS

    La Tablée des Pionniers

    Toute une expérience culinaire vous attend à la Tablée des Pionniers directement au bas des pistes du Mont Blanc. Le menu risque de plaire à tous ceux qui aiment autant le ski que la bonne bouffe. Les plats traditionnels ont été revisités par le chef et c’est pourquoi vous retrouvez la soupe aux pois cassés… au chou frisé et au bacon, de la salade tiède de pommes de terre aux bajoues fumées, un flan aux épinards et au fromage en grains et un feuilleté au porc effiloché et champignon. Il est même possible d’ajouter un plateau avec une mousse de foie gras et de canard fumé à la tablée des plats à volonté.

    1006, route 117 à Saint-Faustin-Lac-Carré – Site web — Facebook

    La Tablée des pionniers fait partie des adresses incontournables où vous pouvez commander votre repas de cabane à sucre à emporter.

     

     

    2 / 8

    Au pied de cochon

    Le menu gastronomique de cabane à sucre Au pied de cochon du chef Martin Picard est devenu un classique! Même si l’entreprise a décidé de repousser l’ouverture de la salle à manger de la cabane à sucre encore une fois cette année, il est tout de même possible de commander une boîte de prêt-à-manger inspiré par la saison des sucres. Vous pourrez donc manger, chez vous, des plats décadents, dont une omelette au fromage fondant avec patates, lardons et pacanes, du pain de viande farci au foie gras avec une sauce aux pommes et un renversé à l’ananas au sirop d’érable avec coulis de canneberge et crème à l’érable.

    Site web – Facebook

     

     
    3 / 8

    La cabane à tuque fait partie des cabanes à sucre gastronomiques à tester.LA CABANE À TUQUE

    La cabane à tuque

    La saison à la cabane à tuque s’étirera entre le 11 mars et le 8 mai et c’est un rendez-vous pour tous les gourmands, mais particulièrement ceux qui recherchent un menu écovégétalien. Parmi les plats, vous pourrez manger des fèves au «pas de lard», de la tourtière au millet et aux légumes, des crêpes de sarrasin et épeautre, du temp’œuf aux légumes et bien d’autres délices. Vraiment, c’est un endroit qui sort de l’ordinaire et des lieux plus commerciaux. Ici, l’eau d’érable est récoltée à la chaudière. Vous êtes accueillis dans une maison écologique isolée avec du béton de chanvre, au plancher chauffant en terre crue, mur de bouteilles recyclées.

    370, montée Fortier à Mont-Tremblant – Site web — Facebook

     

     

    4 / 8

    Le Bistro La dent sucrée fait partie des cabanes à sucre gastronomiques à tester.BISTRO LA DENT SUCRÉE

    Bistro La dent sucrée

    Apportez votre vin et faites plaisir à votre palais en vous offrant un repas gastronomique de 8 services dans une grange centenaire au Bistro La Dent sucré. Les plats réinventés vous promettent une expérience culinaire mémorable. Vous trouverez, entre autres, un brie garni de pommes caramélisées nappées de sirop d’érable, des saucisses de veau maison accompagnées de confit d’oignons au sirop, du jambon effiloché, des verrines aux pommes et à l’érable et une crème à la citrouille. Un souper 4 services et un brunch sucré font aussi partie des propositions de la place.

    925, chemin Fresnière à Saint-Eustache – Site web – Facebook

     

     

    5 / 8

    L’aKabane

    La saison 2022 est sur le point de commencer à L’aKabane. La salle à manger ouvre le 5 mars, mais il sera encore possible d’acheter une boîte pleine de délices: une version traditionnelle et une version «de luxe». Votre gourmandise sera comblée entre autres par la tourte aux 5 viandes, la roulade de viandes sauvagines, les jujubes de bacon à l’ancienne, le jambon effiloché à la Scotch Ale à l’érable de l’aKabane, la poutine sauce périgourdine au rôti de bœuf. Vous n’oublierez pas votre visite!

    248, rang des Continuations à Saint-Esprit – Site web – Facebook

     

     
    6 / 8

    Auberge Handfield

    Le temps des sucres se vivra directement dans le décor rustique de l’Auberge Handfield, cette année. Les plats signature de la place concoctés avec le sirop feront le bonheur de tous que vous ayez la dent sucrée ou que vous préfériez le salé. Qu’est-ce que vous aimerez le plus? Les tartelettes au sirop, le ragoût de boulettes de l’Aubergiste ou les oreilles de crisse? Difficile de trancher! Il faut y goûter!

    Aussi, la cuisine peut accommoder les visiteurs ayant des restrictions alimentaires (sans viande, sans porc ou sans gluten).

    555, rue Richelieu à Saint-Marc-sur-Richelieu – Site web – Facebook

     

     

    7 / 8

    La cabane du coureur

    Dans cette cabane gourmande, on vous offre, pour emporter, des plats alléchants qui ne laisseront personne indifférent. De petits détails et des «twists» nouvelles pour des mets traditionnels revisités de façon originale. Découvrez les buns au canard confit, la salade de la Cabane avec du saumon de leur fumoir, la brisquette de bœuf, le chutney à la pomme et au chou-fleur et les crêpes frites au gras de canard. Vous serez ravis et repus, c’est garanti!

    Site web – Facebook

     

     
    8 / 8

    Cabane à pommes

    Combiner deux plaisirs gourmands du Québec: la pomme et le sirop d’érable! Ici, c’est une cabane à pommes à l’érable! Trois formules sont offertes pour vous satisfaire: la salle à manger, la boîte repas ou la version sur le pouce. Mais chaque fois, votre expérience sera fantastique! Parmi les plats à vous mettre sous la dent, il y a la soupe à l’oignon «spéciale du domaine» avec une fine touche d’érable et du fromage Oka gratiné, un étagé campagnard dans un agencement sucré-salé original et des saucisses fumées maison aux pommes, bacon et érable. Un menu végétarien est aussi disponible. Un endroit à visiter sans plus tarder!

    405, rang de l’Annonciation à Oka – Site web – Facebook

     

    N'oubliez pas que si vous le désirez vous

    pouvez vous inscrire à ma newsletter,

    c'est gratuit!!!

     

    Restaurants 2:  8 cabanes à sucre gastronomiques à découvrir

     

     

    Restaurants 2:  8 cabanes à sucre gastronomiques à découvrir

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Traverser la pandémie quand on est à

    un café du centre-ville

     

    Imaginez trouver au même endroit un café de quartier, un marché local et un espace où il fait bon passer du temps: La Finca, c’est tout ça. Nous avons rencontré les propriétaires Marie-Laurence Guindon et Geneviève Loignon-Houle. Deux femmes persévérantes.

     

    Le café de quartier La Finca a ouvert en 2016. FINCA

    La Finca café & bureau

    En 2016, quand Marie-Laurence et Geneviève ouvraient les portes de leur entreprise sous le nom de La Finca café & bureau, on était à des lieux de la pandémie. À l’époque, le café offrait la possibilité aux travailleurs autonomes de louer un espace pour faire des réunions avec leurs clients ou des collaborateurs. Un modèle qui fonctionnait bien, mais qui a dû être transformé en 2020 quand les bureaux du centre-ville se sont vidés au profit du télétravail.

    Le sympathique café de la rue de Bleury s’est donc transformé en un endroit où l’on peut aujourd’hui commander à la fois un excellent café et acheter des produits de qualité, conçus principalement à Montréal ou en région (sauf pour le café et le vin de production privé).

    Une rencontre qui change tout

    Geneviève et Marie-Laurence se sont rencontrées au début des années 2010. Sans se connaître beaucoup, elles ont eu envie de partir ensemble en voyage, un peu sur un coup de tête. «C’est à partir de ce voyage qu’on a découvert notre rêve commun qui était d’ouvrir un café. On en a parlé et on s’est dit que ce serait le fun de faire ça ensemble» raconte Marie-Laurence. Elles repartent ensuite pour un autre voyage, au Salvador cette fois, afin de visiter des plantations de café, connaître le produit, ses origines, à quoi ça ressemble exactement une ferme de café. «En espagnol, la Finca, ça veut dire à la fois une plantation, une petite ferme et une maison», ajoute-t-elle.

    C’est pendant ce voyage que les choses se sont concrétisées, que le rêve est devenu un projet concret. En découvrant les produits de spécialité, les deux amies se rendent compte de l’impact social d’une simple tasse de café. Le café bio et équitable, c’est très bien. Mais le café qui provient du commerce direct, c’est encore mieux: «Un lien se crée avec le petit producteur. On sait exactement d’où ça vient, on connaît la qualité et on peut parler de ce lot de café spécifiquement. Il y a moins d’intermédiaires et c’est plus profitable pour le producteur» précise Marie-Laurence. Et bien entendu, les deux entrepreneures ont décidé de ne servir que du café en provenance du commerce direct à leurs clients.

     

    La café de quartier La Finca à Montréal. FINCA

    Recommencer à zéro

    Les deux jeunes femmes ont lâché leur job (Marie-Laurence avait une formation de biologiste et Geneviève de comptable) pour aller travailler dans des cafés de spécialité, afin de se familiariser avec le milieu. Tranquillement, mais sûrement, elles ont développé leur plan d’affaires. À l’origine, La Finca café & bureau avait été développé dans le but de combler l’absence d’un vrai café de quartier au centre-ville: «On voulait être proche de la clientèle et avoir quelque chose de pertinent à offrir, d’où l’idée des petits bureaux à louer», précise Marie-Laurence.

    «Ensuite, la vente de produits locaux a permis d’élargir notre offre et de répondre à un besoin. Nous allons continuer au-delà de la pandémie parce que ça fonctionne bien et les gens en sont très satisfaits. Avec le recul, on se dit qu’on aurait peut-être dû faire ça depuis le début. Ça permet à notre clientèle de se dire qu’en allant chercher du café, par exemple, ils peuvent en même temps prendre une bonne bouteille de vin d’importation privée pour l’apéro, des chips et de la salsa faites à Montréal!»

     

    Les hauts et les bas de la pandémie pour le café de quartier La Finca. FINCA

    Les hauts et les bas de la pandémie

    On se rappelle qu’en 2020, au début de la pandémie, c’était un peu la folie dans les épiceries qui affichaient une longue file d’attente. En observant le comportement des gens devant le café – certains faisaient leurs courses au dépanneur d’en face, pour éviter d’aller à l’épicerie – Geneviève a trouvé une bonne idée. «Il y avait clairement un besoin au niveau de l’alimentation alors on s’est dit: tant pis pour les salles bureau, on démoli les murs, on achète des étagères et des frigos et on offre des produits frais et locaux», précise Marie-Laurence.

    Les deux entrepreneures sont fières de dire que tout ce qu’elles vendent dans leur café – le pain et les viennoiseries par exemple – est fait sur place. « Recruter des experts en pâtisseries est un peu difficile par les temps qui courent, mais les viennoiseries et le pain fait maison c’est quelque chose qu’on souhaite maintenir. Ça nous différencie et les croissants sont vraiment bons! » nous confie Marie-Laurence. Le jour de l’entrevue – qui s’est déroulée en visioconférence à cause de la situation pandémique – c’est la pâtissière en chef Aurélie qui était aux commandes des cuisines. Nous avons fait un petit tour virtuel des magnifiques cuisines à aires ouvertes, où les clients peuvent voir Aurélie rouler les croissants et faire les chocolatines.

     

    Le café de quartier La Finca a dû recommencer à zéro. FINCA

    Une mentalité de quartier au centre-ville

    Bien que ce soit difficile, les deux entrepreneures avouent que tenir le café à flot reste un beau défi. «Moi je dis souvent que la pandémie a peut-être été la pire chose qui nous est arrivée, mais aussi la meilleure d’une certaine façon. Il y a eu ce sentiment d’urgence de mettre des choses en place.» Et comme les deux jeunes femmes ne reculent devant rien, elles ont également fondé une famille chacune de leur côté, en même temps, en pleine pandémie!

    «On a changé notre manière de fonctionner et notre manière de voir les choses. On a complètement repensé notre modèle, dans un système de pénurie de mains d’œuvre et de gens au centre-ville» nous confie Geneviève. Mais de la ressource, les deux jeunes femmes semblent en avoir indéfiniment. Après l’idée de vendre des produits locaux est venue celle de la boutique en ligne: c’est Marie-Laurence qui a tout mis en place… et Geneviève est devenue «officiellement» livreuse, nous racontent-elles en rigolant. Officiellement, jusqu’à ce que les choses se placent et qu’une personne soit embauchée. Alors si vous souhaitez rencontre la charmante jeune femme, on vous conseille fortement de commander leurs bons produits dans la boutique La Finca en ligne. La livraison est possible partout à Montréal, sur la Rive-Sud ou la Rive-Nord.

    En apportant un vent de fraîcheur et de chaleur, les filles du café La Finca ont réussi leur pari de changer les choses au centre-ville de Montréal. Aller prendre un café à La Finca, c’est aussi créer des liens avec les gens. Geneviève et Marie-Laurence sont proches de leurs clients et sont au fait des événements importants de leur vie. Parfois, un simple sourire peut faire toute la différence. «On essaie de faire quelque chose de bien» conclue Geneviève. Comme elles le font depuis les 5 dernières années et continueront, on leur souhaite de tout cœur, pendant longtemps!

    Pour plus d’information: La Finca café & marché local

     

    N'oubliez pas que si vous le désirez vous

    pouvez vous inscrire à ma newsletter,

    c'est gratuit!!! 

     

    Restaurants 2:  Traverser la pandémie quand on est un café du centre-ville

    Restaurants 2:  Traverser la pandémie quand on est un café du centre-ville

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Les meilleurs restaurants dans la

    ville de Paris

    Les meilleurs restaurants dans la ville de Paris

    Être en visite, touristique ou non, à Paris et ne pas goûter à sa gastronomie est presque un crime de lèse-majesté. Les portes des restaurants de Paris sont grandes ouvertes pour tous ceux qui veulent régaler leurs papilles gustatives, tout le long du séjour. Il est nécessaire alors de connaitre les meilleures adresses.

     

    Les meilleurs restaurants de Paris, les critères de choix

     

    Classer les meilleurs restaurants de Paris sans faire des jaloux est presque du domaine de l’impossible, tellement ils sont nombreux et se rivalisent en qualité : lieux, plats et surtout chefs. Tous les goûts étant dans la nature, c’est celui-ci qui va surtout prédominer pour asseoir son classement personnel. D’abord, parlons de ceux pour qui le cadre compte tout autant que la saveur des plats; il existe des restaurants avec une décoration d’époque. Pour les amateurs de plats exotiques, il y a les restaurants spécialisés dans les cuisines indiennes, chinoises, marocaines, pour n’en citer que quelques-unes. À tout seigneur tout honneur cependant. Qu’est-ce à dire ? Tout touriste qui se respecte se doit de tester la gastronomie française. La goûter c’est sûrement l’adopter. Le choix ne s’arrête pas là, tant s’en faut. Il y a en effet des restaurateurs qui se spécialisent dans la satisfaction de certains types d’alimentation particuliers : végétarien, végétalien ou autres. Avec la remarque que, pour éviter les mauvaises surprises au sortir d’un repas autrement savoureux, copieux et, peut-être même, bien arrosé d’un bon vin servi par le meilleur sommelier maison, le conseil est de se renseigner à l’avance des prix. Ils peuvent grandement varier selon les restaurateurs et le moment de la journée, à midi ou en soirée.

     

    Restaurants de Paris : Quelles sont les meilleures adresses ?

     

    Il est temps maintenant de faire connaissance avec quelques-uns d’entre eux. La classification, à la base, est plus généraliste que spécialiste, sans forcément d’ordre de mérite :

    • 1 – Mokonuts : attention pour ceux dont le péché mignon c’est les sucreries, on y trouve les meilleurs cookies de Paris.
    • 2 –  Astrance : clin d’œil complice à son chef qui se démarque par sa virtuosité et son audace.
    • 3 – Septime : citée parmi les meilleures du monde. Sublime des produits d’exception avec justesse et a la capacité de se renouveler année après année.
    • 4 –  Le Maharajah : propose une incursion délicieuse dans la cuisine indienne, mais pas seulement.
    • 5 –  Le restaurant California Grill : situé à Disneyland Paris dans le Disneyland Hôtel. C’est le carrefour multiculturel par excellence où se croisent et se marient sublimement les influences asiatiques, hispaniques et européennes.

     

    Pour avoir une liste complète, il n’y a pas d’autres solutions que de surfer sur le net. Il suffit de quelques clics et on entre de plain-pied dans l’univers des plaisirs du palais. Il ne reste plus qu’à souhaiter bon appétit à tout le monde.

     

    Restaurants 2:  Les meilleurs restaurants dans la ville de Paris

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Le dernier bistrot authentique des Halles

     

     

    © Brèves d'Histoire 

    Le Cochon à l’Oreille fait partie de ces restaurants qui, de l’extérieur, n’attirent pas forcément l’attention. Et pourtant, ce petit bistrot situé à deux pas du Forum des Halles et de la gourmande rue Montorgueil possède tout ce qu’il faut pour attirer les clients. On vous en dit plus sur cette adresse confidentielle au décor si joliment 1900.

     

    Un bistrot typique des Halles du début du XXe siècle

    En entrant au Cochon à l’Oreille, on est immédiatement soufflé par la décoration du lieu. Les murs sont en effet recouverts de trois grandes fresques carrelées d’allure 1900. Ces tableaux illustrent la vie du quartier des Halles à l’époque où il était encore le centre marchand de Paris. Intitulées « Les Halles, le matin devant l’église Saint-Eustache », « Les Halles après le coup de cloche » et « Arrivée du train, 1 rue Balthard (sic) à 1 heure du matin », ces fresques en céramique nous montrent l’effervescence du quartier, marqué pendant plus de 800 ans par les échanges marchands et les étalages du marché central de Paris.

     

    Cochon à l'Oreille

    Outre cet ensemble de fresques du début du XXe siècle, la décoration de ce bistrot classé aux monuments historiques depuis 1984 nous laisse voir une sublime frise en faïence le long de laquelle sont représentés des dizaines d’oiseaux. On s’attarde également sur les grands miroirs qui donnent de l’espace à cette toute petite pièce et l’imposant lustre central au-dessus du comptoir.

     

    L’un des derniers bistrots réellement authentiques du quartier ?

    Le nom du restaurant nous met la puce à l’oreille concernant ce qui nous sera proposé : la carte fait, évidemment, la part belle à la viande ! Pour le plat principal, on a le choix entre une dizaine de plats, parmi lesquels un confit de canard grillé (17 €), un entrecôte grillée de 300g (18 €) ou une côte de cochon aux pleurotes (17 €). Les plats proposés sont classiques, sans prétention, mais parfaitement maîtrisés. La viande est tendre et goûteuse, les accompagnements simples, mais savoureux. Les formules midi à 16 € et soir à 19 € (entrée + plat ou plat + dessert) permettent au Cochon à l’Oreille de défier toute concurrence dans ce quartier où un bon rapport qualité-prix n’est pas toujours au rendez-vous. Dernier bon point et non des moindres, les gérants sont particulièrement sympathiques et efficaces.

    Si vous passez par le ventre de Paris et cherchez une table authentique et chaleureuse, on ne saurait que vous conseiller ce petit bistrot. D’autant plus qu’il est bien moins fréquenté que ses concurrents, parfois surestimés, de la rue Montorgueil voisine.

    Le Cochon à l’Oreille – 15 rue Montmartre, 75001
    Métro : Les Halles (ligne 4), Châtelet-Les Halles (RER A, B, D)
    Du lundi au samedi de 9h à 23h30

     

    Restaurants 2:  Le dernier bistrot authentique des Halles

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    15 restaurants insolites à Paris

     

    ciel-paris-600x337

    Cet article est le billet idéal pour tous les Parisiens amateurs de bonne bouffe mais aussi et surtout d’originalité.

    Fini les traditionnelles grillades, dans les restaurants en bord de périph ou la brasserie paumée du coin. Si vous en avez marre des classiques ou des endroits trop banals et que vous habitez Paris, vous allez être servie !

    Découvrez dans ce billet les 15 meilleurs restaurants insolites à Paris ! Du restaurant àau dernier étage de la Tour Montparnasse en passant par le resto bus vous aurez droit au meilleur !

     

    Pour les autres, Toulousain, Marseillais et ou tous ceux qui n’habitent pas Paris ou ne peuvent s’y rendre, je vous prépare une suite à ce premier top ! Soyez patient !

     

    Le Blue Elephant

    Une jungle en plein paris c’est possible ! Si vous aimez l’aventure et la nature je vous invite à tester ce resto !

     

    Adresse : 43/45 rue de la Roquette 75011 Paris

     

    Le HappyDays Diner

    Un restaurant à l’américaine, typique des Etats-Unis ! Ambiance, Déco et plats façon Diner !

     

    Adresse : 6 square St Croix de la Bretonnerie 75004 Paris

     

    Le Auto Passion Café

    Pour les fans inconditionnel d’automobile ! Idéal pour les rendez-vous tunning, et autres délires autour des voitures.

     

    Adresse : 197 boulevard Brune 75014 Paris

     

    Le Wagon Bleu

    Amateur de train ou d’Agatha Christie vous allez être garni ! Découvrez un restaurant dans un wagon de train, à la manière de l’Orient Express !

     

    Adresse : 7 rue Boursault 75017 Paris

     

    Odyssey

    Fans de science-fiction ? Et en particulier de Star Wars ? L’odyssey est fait pour vous ! Plongez dans un restaurant au décor digne du meilleur Padawan !

     

    Adresse : 6 rue Dante 75005 Paris

     

    Le 1728

    Amateur de plat gastronomique et d’histoire ? Le 1728 propose régalade et culture en vous invitant dans un décor aux allures d’outre temps !

     

    Adresse : 8 rue d’Anjou 75008 Paris

     

    Le Kube

    Ambiance et Design à la mode, Le resto-bar lounge le Kube dans un endroit branché ou vous aurez la possibilité de prendre le digeo dans un ice-bar, autrement dit un bar ou il fait -10°c !

     

    Adresse : 1-5 passage Ruelle 75018 Paris

     

     

    La Table des Gourmets

    Amis Claustrophobe , ce restau n’est pas fait par vous. Cependant si l’idée de manger dans un sous-sol de Paris vous plaît vous pouvez essayer la Table des Gourmets qui propose un menu raffiné dans les sous-sol d’une chapelle du XIIème siècle !

     

    Adresse : 14 rue des Lombards 75004 Paris

     

    Le Coco de Mer

    Vous n’avez pas le temps de prendre des vacances, ou pas forcément le budget, mais vous aimez manger les pieds dans le sable et respirer l’air des vacances, je pense donc que le Coco de Mer est le restaurant qu’il vous faut !

     

    Adresse : 34 bd Saint Marcel 75005 Paris

     

    Le Bustronome

    Je pense que le nom est assez clair, à l’image des bâteaux mouches, le Bustronome, vous invite dans un restaurant mobile qui fait un tour touristique de Paris. Idéal pour lier plaisir et découverte ! Attention cependant au mal de mer, heu de bus !

     

    Adresse : 2, avenue Kleber 75016 Paris

     

    Le Dans le Noir

    C’est de loin le plus insolite ! Comme son nom l’indique, ce restaurant vous invite à déguster ses plats dans le noir ! Petit plus pour vraiment pousser le concept jusqu’au bout, vous serez servi par des mal-voyants.

     

    Adresse : 51 rue Quincampoix 75004 Paris

     

    Le Ciel de Paris

    Si vous n’avez pas peur du vide, ou que vous n’êtes pas pris de vertiges, et que vous aimez les belles vues, le Ciel de Paris est ce qu’il y a de mieux. Situé au dernier étage de la Tour Montparnasse il propose des diners aux chandelles inoubliables !

     

    Adresse : Tour Montparnasse – 33, avenue du Maine 75015 Paris

     

    Le Chef d’un Jour

    Si vous avez l’âme d’un cuisto ce resto va vous plaire. Le temps d’un repas, devenez le chef (soutenu par l’équipe du reso) et préparez vos plats. Une drôle d’initiative quand on aime se faire servir !

     

    Adresse : 4 rue Biscornet 75012 Paris

     

    Le dernier bar avant la fin du monde

    A l’image de L’odyssey (voir plus haut) ce bar est destiné à tous les fans de fiction, mangas, jeux, littérature et autres grands classique. En prime vous pourrait partager ces moments de détente avec les autres clients !

     

    Adresse : 19 avenue Victoria 75001 Paris

     

     

    Le Sola

    Pour le 15ème et dernier restaurant insolite sélectionné à Paris, je vous invite à découvrir le Sola. Mélangeant culture et cuisine Japonaise dans un cadre vouté (cave souterraine) et chic !

     

    Adresse : 12 rue de l’Hotel Colbert 75005 Paris

     

    Restaurants 2:  15 restaurants insolites à Paris

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique